Accueil/ expose
Entre les deux tours : regard sur l’élection présidentielle et les comportements électoraux
jeudi 04 mai 2017

Loading the player ...
Descriptif

Table-ronde dans le cadre du séminaire "Actualité critique" de l'ENS.

Avec Nonna Mayer (directrice de recherche émérite au CNRS, CEE), Frédérique Matonti (Professeure de science politique à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, CESSP) et Johanna Siméant (professeure de science politique à l’ENS, CMH).

L’entre-deux tours sera l’occasion de mobiliser un regard appuyé sur les outils de la sociologie politique. Genre, classes populaires, exclusion, primaires, financement de la vie politique, « populismes », médias, équipes de campagne, enjeux programmatiques, logiques de mobilisation et de démobilisation électorale… autant d’aspects à envisager pour tenter de comprendre un peu de cette élection présidentielle particulièrement inédite sous la Ve République.

Pour aller plus loin:
Braconnier Céline et Mayer Nonna (dir.), Les inaudibles: sociologie politique des précaires, Paris, Presses de Sciences Po, 2015.
Chauvel Louis, Le Destin des générations : structure sociale et cohortes en France du XXe siècle aux années 2010, Paris, PUF, 2010.
Crépon Sylvain, Dézé Alexandre et Mayer Nonna (dir.), Les faux-semblants du Front national: sociologie d’un parti politique, Paris, Presses de Sciences Po, 2015.
Haegel Florence et Sawicki Frédéric, « Résistible et chaotique, la présidentialisation de l’UMP et du PS », in Parodi Jean Luc, Déloye Yves, Dézé Alexandre et Maurer Sophie (dir.), Institutions, élections, opinion: mélanges en l’honneur de Jean-Luc Parodi, Paris, Presses de Sciences Po, 2014, p. 19-40.
Matonti Frédérique et Briquet Jean-Louis (dir.), La démobilisation politique, Paris, La Dispute, 2005.
Matonti Frédérique, Le genre présidentiel: enquête sur l’ordre des sexes en politique, Paris, La Découverte, 2017.
Sawicki Frédéric, « Le vote des grandes villes et ses clivages », Alternatives économiques, 28 avril 2017.

Bibliographie complète par la bibliothèque de l'ENS

Voir aussi


  • Aucun exposé du même auteur.
  • La question homérique
    David-Artur Daix
  • L'Europe ?
    Daniel Cohen, Antoine Lévy
  • La résilience en questions
    Magali Reghezza, David Claessen
  • Migrants
    Marc Crépon, Marc Porée
  • Enjeux éthiques de la COP21
    Jean-Claude Ameisen, Lucas Paoli, Yannaï Plattener
  • Ulysse entre Joyce et Homère
    Daniel Ferrer, Marc Porée
  • Puissance européenne et Daesh : comment ...
    Bertrand Badie
  • Etat d'urgence, Etat policier?
    Frédéric Salin, Antoine Garapon
  • Le changement climatique: une source de ...
    Jacques Veron
  • La crise de l’euro : de la crise économi...
    Shahin Vallée
  • Croire en l'histoire aujourd'hui
    François Hartog
  • La démocratie en scène : Ça ira (1) Fin ...
    Anne-Françoise Benhamou
  • Les traditions républicaines face aux fa...
    Olivier Christin
  • Le populisme aujourd'hui
    Eli-Emmanuel Levinas, Felipe Linden
  • L’édition du génome : bienvenue à Gattac...
    Jean-Claude Ameisen, Philippe Horvath, Léonard Dupont
  • De quoi Donald Trump et le Brexit sont-i...
    Marc Crépon, Pauline Schnapper, Pierre Guerlain
  • Bob Dylan et Léonard Cohen au pinacle.....
    Marc Porée, Gaël Aulnette, Laurent Cohen-Tanugi, Mathieu Duplay
  • Big data: les enjeux pour les sciences s...
    Florence Weber, Samuel Coavoux, Vincent Toubiana, Eric Dagiral
  • Quelle psychanalyse pour demain ?
    François Ansermet, Jessica Tran The
  • Le post-truth
    Jean-Claude Monod, Léonard Dupont, Lise Hobeika
  • Le revenu minimum universel
    Daniel Cohen, Lucile Romanello, Cécile Bonneau
  • La cognition entre anthropologie, psycho...
    Benoît De L'Estoile, Christina Toren, Joseph Enguehard
  • Le Concours de Claire Simon
    Frédéric Worms, Antoine De Baecque, Claire Simon
  • La situation politique en Turquie aujour...
    Zeynep Ertugrul, Gabrielle Angey, Engin Sustam
  • Conclusion de la journée: Le bonheur, un...
    Marc Crépon, Marc Porée, Daniel Cohen, Claudia Senik
  • Le droit à la philosophie en Islam
    Tarik Briki, Souleymane Bachir Diagne
  • Sciences et technologie dans la campagn...
    Edouard Brézin
Auteur(s)
Frédérique Matonti
Université Paris 1 Panthéon Sorbonne
Professeure de Science politique

Plus sur cet auteur
Voir la fiche de l'auteur

Cursus :

Ancienne élève de l’ENS de Sèvres (Lettres 1978), elle a successivement enseigné à l'École normale supérieure, à l'université Paris-XIII, à l'université de Nantes et à l'université Paris 1.
 Ses recherches s'inscrivent en sociologie des partis politiques, en études de genre, et en histoire intellectuelle, domaine où elle promeut la perspective d'une histoire sociale des idées politiques. Elle a consacré sa thèse à la Nouvelle Critique, revue intellectuelle du PCF, en étudiant notamment les ressorts sociaux de l'obéissance des intellectuels au parti. Elle a participé à l’entreprise collective de La Misère du monde dans le cadre de ses recherches sur le Front national, rédigé une biographie du révolutionnaire Marie-Jean Hérault de Séchelles et travaillé sur la professionnalisation politique des femmes. Elle prépare actuellement un ouvrage sur l’histoire du structuralisme.
Elle est membre des comités de rédaction des revues Actes de la recherche en sciences sociales, Raisons politiques, et Société et représentations, et dirige aux éditions La Dispute la collection « Comptoir du politique ».

Cliquer ICI pour fermer
Mayer Nonna
CNRS
Directrice de recherche émérite au CNRS

Plus sur cet auteur
Voir la fiche de l'auteur

Cursus :

Nonna Mayer est directrice de recherche émérite au CNRS, rattachée au Centre d’études européennes de Sciences Po. Elle a été présidente de l’Association française de science politique de 2005 à 2016 et elle y anime le groupe FEEL/Futur des études électorales. Elle est responsable de la série "Contester" aux Presses de Sciences Po, consacrée aux transformations des modes d’action collective. Elle co-anime le séminaire de recherche « Les sciences sociales en question. Grandes controverses en sciences sociales » (avec Samy Cohen, Florence Faucher, Laurence Louër, Nadège Ragaru).

Ses recherches portent sur les attitudes et comportements politiques, l’extrémisme de droite, les nouvelles formes de racisme et d’antisémitisme. Ses travaux récents explorent les effets politiques du genre et de la précarité sociale.

Cliquer ICI pour fermer
Johanna Siméant
Ecole normale supérieure
Professeure en science politique

Plus sur cet auteur
Voir la fiche de l'auteur

Cursus :

Johanna Siméant est diplômée de l’IEP d’Aix-en-Provence (1990), docteure en science politique de l'IEP de Paris (1995) et agrégée de science politique (1997).
Après avoir été en poste aux universités de Versailles Saint-Quentin, La Rochelle, Lille II et l'Université Paris I Panthéon Sorbonne (CESSP), elle est actuellement professeure de science politique au département de sciences sociales de l’École normale supérieure. Elle a été responsable du GDR CNRS « Crises extrêmes » (2003-2009) et membre (junior) de l’Institut universitaire de France de 2007 à 2012.
Co-directrice de la revue Genèses, anciennement membre de la Revue française de science politique, spécialisée en sociologie politique, ses principaux thèmes de recherche portent sur les mobilisations, l’engagement, l’action humanitaire et l’internationalisation du militantisme, notamment dans le cadre de travaux consacrés aux extraversions militantes en Afrique, et aux pratiques protestataires au Mali.

Cliquer ICI pour fermer
Annexes
Téléchargements :
   - Télécharger l'audio (mp3)

Dernière mise à jour : 05/09/2017